[an error occurred while processing this directive]
27 Oct

Prague

Située en Europe centrale, Prague est la capitale de la République tchèque. On l’appelle la « ville au cent clochers » et se situe sur les rives de la Vlata. De par son histoire, sa richesse culturelle, architecturale, Prague est une capitale touristique européenne très prisée. A travers ses châteaux, ses édifices religieux, ses quartiers, ses musées, vous pourrez ainsi mieux la découvrir et donc la connaître. Sachez que le centre historique de Prague est classé au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1992

Les monuments de Prague

  • Château de Prague est le monument incontournable de la ville, classé à l’UNESCO. Il s’agit du plus grand château d’Europe avec ses 72 000m². C ‘est le centre politique et spirituel de la République Tchèque.Il est composé de palais, d’ églises, de cours, de tours, de musées et de jardins entre autre. Vous y trouverez la cathédrale Saint-Guy, l’ancien palais royal, la basilique Saint-Georges et son couvent. Il servit de siège des rois, empereurs, et présidents encore. Lorsque, vous débutez votre visite, vous arriverez dans une première cour, qui a à son entrée une grande grille du XVIIIème siècle soutenue par deux piliers, et qui ont chacun une statue représentant un maure. Cette cour sert surtout pour la relève de la garde et les parades officielles. A noter, que le drapeau, qui flotte, vous indiquera si le président est présent dans le pays.. Ensuite en franchissant la porte Mathias du XVIIème siècle, vous arriverez à la seconde cour. Vous y trouverez une fontaine du XVIIIème et la galerie de peintures consacrée à l’époque Baroque et Renaissance. Ce n’est, que dans la troisième cour, que vous pourrez visiter la cathédrale Saint-Guy, l’ancien palais, et apercevoir un obélisque célébrant le dixième anniversaire de la République. Et devant l’ancien palais, s’y trouve un autre monument religieux en la basilique Saint-Georges. Tout au fond du château vous y verrez le couvent Saint-Georges et ensuite vous pourrez vous balader en toute tranquillité dans les jardins royaux. N ‘hésitez pas non plus, à faire un tour dans la ruelle d’or, qui est composée de maisonnettes miniatures et qui s’appuient sur la tour Blanche et la tour de Dalibor. A l’heure actuelle, elles regroupent les magasins de souvenirs.

  • Le Pont Charles est le symbole même de Prague. Il fut édifié au XIVème siècle et mesure 515 mètres de long et 10 mètres de large. Cependant avant sa construction, il existait déjà un pont en bois datant du Xème siècle reliant les deux rives de Prague. Puis au XIIème, ce fut un pont en pierre au nom de pont Judith. ,ce n’est, qu’à la suite de sa destruction en grande partie suite à une fonte des glaces en 1342, que l’empereur Charles IV décida d’en construire un autre d’où son nom et qui est l’actuel. IL est soutenu par 16 piliers en grès. Du côté de la Vieille ville, vous y verrez une tour de style gothique décorée de sculptures de Petr Parler représentant par exemple l’empereur Charles et son fils Venceslas IV, Sigismond, Saint-Guy, Adalbert, qui furent les patrons du royaume de Bohême. Sur l’autre rive, vous serez en présence d’une tour datant du Xvème siècle haute de 40 mètres, et qui vous offrira une superbe vue de la ville. Entre les deux rives, se trouve la galerie de statues de pierre et de bronze dont la plus ancienne date de 1683 représentant Saint-Jean Népomucène . Vous verrez, que chaque pilier est surmonté d’une statue de style Baroque, et qui vous relate l’histoire religieuse de Prague et ses Saints. A l’heure actuelle, on dénombre 30 groupes de statues et souvent les originaux furent remplacés par des copies.

  • La maison municipale fut édifiée entre 1905 et 1911 non loin de la tour poudrière. C’est un mélange de deux styles Art Nouveau et néo-baroque. A l’extérieur, vous verrez, que sa façade est de toute beauté avec ses décorations et ses moulures, vous pourrez ainsi admirer les statues, les stucs, et les mosaïques. Une fois à l’intérieur, au rez-de-chaussée, vous y trouverez un restaurant français avec son mobilier d’époque et un café. Vous pourrez rejoindre le sous-sol en empruntant un escalier orné de vieilles céramiques de la vieille Prague. Et une fois arrivés, une brasserie traditionnelle Pilsen vous y attend, ainsi qu’un bar américain. A l’étage, vous aurez la possibilité de visiter les salons luxueux de réceptions décorés par les grands artistes tchèques de l’époque tels que Alfons Mucha, Svabenski, Mysbek. Mais l’endroit le plus prestigieux est la salle Smetana avec ses fresques, ses vitraux, ses miroirs et ses balcons. Il s’agit en fait d’une salle de concert pouvant contenir 1300 places. C ‘est ici, que l’orchestre symphonique de Prague y réside, et que débute chaque année le festival du printemps de Prague.

  • Le vieux cimetière juif fut crée au milieu du Xvème siècle faisant de lui le plus ancien d’ Europe. Il s’y trouve environ 12 000 pierres tombales envahies par la végétation et dont les styles et époques s’entremêlent Gothique, Baroque, Renaissance. C’est un lieu calme et de mémoire avec des inscriptions sur le tombes. Vous y verrez les tombeaux de Mordechaj Maisel (maire de la ville) datant de 1601 et de Judah Loew ben Bezalel connu sous le nom de Rabbi Löw de 1609.

  • L’ancien hôtel de ville et l’horloge astronomique : L’ancien hôtel de ville est un des lieux incontournables de Prague. Il date du XIVème siècle et se compose de l’hôtel de Ville, d’une chapelle et d’une tour. Vous pourrez voir sur le devant au sols 27 croix blanches, qui symbolisent les 27 dirigeants de la révolte contre les Habsbourg. Lorsque, vous pénétrez à l’intérieur de l’hôtel de ville, vous arriverez dans un vestibule décoré de mosaïques. Au dessus, deux dates y sont inscrites 1620 et 1621, qui correspondent à la défaite de la Montagne Blanche et à l’exécution des 27 dirigeants de la révolte et sous la voûte, vous verrez une représentation de Venceslas. A l’intérieur, vous pourrez visitez les salles d’audiences et de représentation avec ses faux-plafonds de style Renaissance, les armoiries, et des représentation de la Vierge et du Christ. Vous pourrez également visiter la chapelle, gardienne des mécanismes de l’horloge astronomique, gravir la tour haute de 70 mètres afin d’y admirer le magnifique panorama de Prague N’hésitez pas à vous rendre dans les sous-sols, vrais labyrinthes, et qui révèlent les vestiges des rues et des maisons de Prague romane et gothique.Mais l’attraction principale de cet ancien hôtel de Ville, réside dans l’horloge astronomique, qui attire chaque heure d’innombrables touristes venus voir défiler les personnages en bois représentant les apôtres. Elle fut construite au Xvème siècle et se compose de deux cadrans. Celui du haut vous donne l’heure, la position du soleil, de la lune et des planètes. Quant à celui du bas, il vous indique les mois de l’année avec les signes astrologiques correspondants. De chaque côté de cette horloge s’y trouve deux statues représentant la vanité et la mort. Et en son sommet s’y trouve un coq, qui chante à chaque heure.

  • La tour poudrière fut édifiée en 1475 et symbolise la limite entre la vielle ville et la nouvelle ville. Il s’agit de l’une des treize portes d’entrée de Prague, mais la seule à être encore présente. Elle servit de protection militaire, puis au XVIIème de dépôt de poudre d’où son nom. Suite à l’invasion prussienne de 1757, elle fut endommagée et reconstruite dans le style néo-gothique en 1876. Vous pourrez y voir des décorations sculptées dessus dont l’emblème de la ville par exemple. Haute d’une soixantaine de mètres, vous aurez la possibilité d’aller à son sommet en empruntant un escalier et ainsi vous offrira une vue panoramique de la ville superbe.

 

 

Les édifices religieux de Prague

  • La cathédrale Saint-Guy dont la construction commença en 1344 et ne se termina que 600 ans plus tard en 1929. Son extérieur est de style néogothique et est entouré de deux tours. A l’entrée sud, vous pourrez voir une sublime mosaïque vénitienne sur fond d’or. Cette porte vous permettra d’entrer dans l’une des chapelles de la cathédrale, la chapelle Saint-Venceslas qui est de stucs dorés, de fresques évoquant la vie du Christ et de Venceslas et même de pierres précieuses. C’est ici, que vous trouverez le tombeau de Saint-Venceslas qui fut le grand patron du royaume de Bohême et si vous avez de la chance derrière cette porte, vous pourrez voir les joyaux de la couronne. D’autres chapelles sont présentes dans cette cathédrale comme la chapelle Wallenstein, qui abrite les tombeaux des architectes de la cathédrale Mathieu d’Aras et Petr Parlér. Ensuite il y a la chapelle Saint-Jean Népomucène,qui fut un autre saint patron de Bohême, qui est recouverte d’argent et avec des anges au dessus du tombeau. La chapelle de la Vierge Marie se situe au centre de la cathédrale et abrite les tombeaux des premiers rois de Bohême du XIème et la chapelle de la Sainte-Croix vous donnera accès à la crypte. Si vous désirez contempler l’horloge astronomique, il vous faudra monter au sommet du clocher soit gravir plus de 287 marches. Alors courage…….

  • La Basilique Saint-Georges est l’un des plus vieux monuments de Prague se situant au centre du complexe du château. Elle fut édifié entre 915 et 920 et elle est de style roman. Suite à un incendie au XIIème siècle, son couvent fut reconstruit et la façade de style baroque a été ajoutée au XVIIème. Le mot, qui ressort, quand on l’évoque, c’est simplicité du fait de la blancheur des pierres calcaires, et de la grosseur des piliers et colonnes. A l’extérieur, à l’ouest, vous y verrez un bas-relief évoquant Saint-Georges et le dragon entouré par un portail datant de la Renaissance. Cette basilique abrite les tombeaux de la famille des Premyslides comme par exemple Sainte-Ludmila, grand-mère de Saint-Venceslas, et qui repose dans une chapelle sculptée par Petr Parler. Vous pourrez également visiter le couvent et qui abrite la galerie Nationale de Prague.

  • L’ église Saint-Nicolas construite entre 1673 et 1755 de style Baroque se situe dans le quartier de la Mala Strana. De l’extérieur vous serez ébahis par son gigantesque dôme, son clocher et sa façade ondulante. A l’intérieur, admirez la beauté des différents autels, les orgues, les grandes statues du transept réalisées par Platzer de Saint-Ignace de Loyola et de Saint-François-Xavier, la statue en or de Saint-Nicolas, les statues en bois de Saint-Basile, Saint-Cyrille, Saint-Grégoire et de Saint Jean Chrysostome, la voûte de la nef avec sa sublime fresque représentant l’apothéose de Saint-Nicolas et se terminant en trompe l’œil, la chaire en marbre et entourée d’anges sculptés.

  • L’église Notre-Dame de Tyn se situe dans le quartier de la vieille ville et il s’agit d’un des plus importants bâtiments gothiques de la ville. Elle fut construite entre de la moitié du XIVème siècle au XVIéme siècle. Il n’est pas aisé de la trouver, puisque sa principale façade est dissimulée par des maisons basses à arcade. Par contre sa façade nord, vous offrira une magnifique décoration avec un bas-relief symbolisant la crucifixion entourée par des épisodes de la passion du Christ. A l’intérieur, vous pourrez constater, que la décoration est là aussi de style Baroque. Dans la nef gauche s’y trouve des tombeaux sculptés de chevaliers. A noter ,que les peintures figurant sur l’autel sont du même artiste Karel Skréta, qui sont de toute beauté. Et dans la nef de droite vous y trouverez le tombeau de l’astronome danois Tycho Braché.

  • La synagogue vieille-nouvelle est la plus vieille synagogue en activité d’Europe et qui date de 1270 de style gothique. A sa construction, elle avait pour nom « nouvelle », mais au fil du temps et avec l’apparition de nouvelles synagogues dans le quartier de Josefov, elle fut rebaptisée « vieille-nouvelle ». L’extérieur n’est pas très attractif avec son fronton rouge et sa toiture en brique rouge. Pour accéder à la salle de culte, vous devrez passer dans l’antichambre et passer sous un tympan orné d’un pied de vigne dont les grappes symbolisent les 12 tribus. Dans la grande salle, vous y verrez deux nefs avec des voûtes nervurées portées par des piliers. Sur le pilier ouest, vous serez en présence d’un drapeau avec une étoile de David et le texte Shema Israël. En son centre, la bimah (pupitre pour y lire la torah) est entourée d’une grille de fer de style gothique toujours. Vous verrez également des inscriptions sur les murs, des lustres en fer forgé et un tabernacle renfermant la Torah. Quant aux six baies latérales, elles sont percées de deux petites fenêtres en référence aux douze tribus. A l’heure actuelle, cette synagogue est le lieu de culte principal de cette communauté juive.

  • La synagogue espagnole fut construite en 1868 dans le quartier juif. Elle tient son nom de la forte présence de juif espagnols. durant l’inquisition. Elle est de style néo-mauresque et l’intérieur est magnifiquement décoré avec ses murs ornés d’arabesques en stuc doré et de motifs orientaux, ses portes et piliers gravés aussi de motifs orientaux. De plus, vous serez ébahis par la beauté de l’immense coupole dorée et des vitraux colorés. A noter, que le premier étage renferme une exposition permanente de l’histoire des juifs en Bohème et en Moravie du XVIIIème et l’après guerre. Et encore à l’étage supérieur s’y trouve une exposition d’argenterie du XVIIème au XXème siècle.

 

 

les quartiers

  • La Vieille Ville (Staré mestro) est la partie de Prague la plus ancienne. Vous pourrez, vous y balader dans ses rues tout en contemplant les différentes architectures présentes avec ses palais, ses églises, ses maisons. Le cœur de ce quartier s’articule tout autour de la place de la vieille ville. Cette dernière est l’une des plus célèbres en Europe. Elle est bordée de palais avec des façades baroques ou classiques, qui dissimulent des murs et des caves datant des périodes romanes et gothiques, d’églises et de maisons. Ce quartier est considéré comme le cœur de Prague, vous trouverez des marchés, pourrez assister à des concerts et spectacles de rue. Il y a beaucoup de restaurants et de cafés. N ‘hésitez pas non plus à faire un tour dans la librairie Kafka.

  • Le Nové Mestro (ville nouvelle) fut fondé par Charles IV au XIVème siècle suite à une une prédication d’un astrologue, qui annonçait que le Mala Strana et le Staré Mestro allaient être détruit par un incendie et une inondation. Ce quartier s’articulait autour de trois grandes places : la place Venceslas consacré au marché des chevaux, la place Charles au bétail et la place Senovazne au foin. Autour de la place Charles, vous y verrez l’hôtel de ville,l’église Saint-Ignace, Saint- Jean, et le couvent d’ Emmaüs. Quant à la place Venceslas, vous pourrez voir la diversité architecturale des palais, visiter le musée National et le jardin franciscain, ainsi que l’église Notre-Dame des Neiges. Enfin pour la place Senovazné, il s’y trouve la tour Henri et non loin la synagogue jubilaire.

  • Le quartier du château entourant le château surplombe la vieille ville. Ce fut un quartier occupé par les nobles et aristocrates, qui avaient le désir d’être proches du pouvoir. C’est pourquoi, vous y trouverez de nombreux palais dont certains ouverts aux visites comme le palais Scwarznberg avec sa collection de l’art baroque, le palais Stenberg et sa collection de l’art européen de l’Antiquité au XVIIIème, le palais Martinic. N’hésitez pas non plus à vous rendre au sanctuaire de Nore-Dame de Lorette, et à la bibliothèque baroque du couvent Stahov, mais aussi à faire une ballade dans le parc du Pétrin.

  • Mala Strana fut crée en 1257 par le roi Premyslide Otokar II et , vous y trouverez là aussi de nombreux palais et églises, puisqu’il fut très prisé par la noblesse. Puis au XVIIIème siècle, il fut reconstruit dans le style baroque. La particularité de ce quartier et qui fait son charme, c’est son côté verdoyant, il s’y trouve de nombreux jardins comme les jardins en terrasse sous le châteaux, le jardin wallenstein, le jardin Vrtba par exemple.

  • Le vieux quartier juif est un lieu incontournable selon moi de par sa portée historique du XXème siècle,et parce que Prague regroupa l’une des plus grandes importantes communautés juives d’Europe . Vous pourrez y voir six synagogues comme par exemple la synagogue Klaus, la synagogue Pinkas, la synagogue espagnole ou la synagogue Maisel, son vieux cimetière, son musée. Vous y découvrirez toute l’histoire de cette communauté.

 

 

Les musées

  • le musée de la ville de Prague se situe non loin du viaduc et vous présente l’histoire de Prague de la préhistoire jusqu’au XXème siècle. Il s’organise sur deux étages par période historique. Au premier, vous y serez en présence d’une exposition retraçant l’histoire de Prague à la préhistoire, au moyen-âge et des temps modernes avec des statues, des maquettes, des éléments de fresques. Vous pourrez voir des objets de la vie quotidienne, vous permettant ainsi de mieux comprendre le mode de vie à cette époque. Le second étage, quant à lui, est réservé à l’époque Baroque de Prague. La pièce maîtresse est une maquette de Prague réalisée par Antonin Langweil entre 1826 et 1834 faite en bois et papier. Vous serez surpris par sa dimension, puisqu’elle s’étend sur 20m² et fait à l’échelle de 1/500. Vous pourrez également voir la plaque originale de l’horloge astronomique de l’ancien hôtel de ville.

  • le musée du couvent Saint-Georges se trouve dans le château non loin de la basilique Saint-Georges. Il renferme des œuvres de l’art Baroque du XVIIème et VXIIIème siècle comme par exemple des peintures, sculptures, fresques.

  • La galerie nationale d’art moderne et contemporaine est consacré à des collections d’art tchèque et européen. Il s’agit du musée le plus important de la ville.Le premier étage est consacré à des expositions temporaires, le second regroupe des œuvres tchèques de 1930 à nos jours. Le troisième est partagé en deux parties , une consacrée à l’art tchèque de 1900 à 1930 avec des œuvres de Frantiek Kupta par exemple et une partie réservée à la collection française du XIXème et XXème avec des œuvre de Delacroix, Picasso, Matisse entre autre.

  • Le musée juif de Prague regroupe de riches collections et l’une des plus importante du monde. Dans ce musée, vous pourrez vous immerger dans l’histoire de cette communauté. Cette visite se fait sur plusieurs sites par exemple dans la synagogue Maisel et espagnole, vous y apprendrez toute l’histoire des juifs de Bohême du Xème au XVIIIème siècle et de leur émancipation. Vous y verrez également une collection d’objets de cultes. Dans la synagogue Klausen et dans la salle de Cérémonie, vous sont présentés les coutumes et les traditions juives avec des objets, qui sont utilisés tout le long de la vie des juifs. Enfin, le plus émouvant et le plus dramatique, vous sera évoqué dans la synagogue Pinkas, puisqu’on y évoque l’holocauste avec son mémorial. Vous verrez sur les murs de cette dernière, des noms de juifs exterminés et à l’étage des dessins d’enfants de Terezin. Enfin vous terminerez par la visite du cimetière juif.

  • Le musée Kampa regroupe des œuvres tchèques et slovaques du XXème. Toutes ces pièces y sont réunis grâce à Méda Mladek (historienne et collectionneuse d’art moderne et contemporaine tchèque) et de son mari Jan, et qui offrirent leur collection privée à la ville de Prague en 1989. Ce musée s’articule sur deux parties. La première rassemble les collections de Meda et Jan avec des œuvres du sculpteur Otto Guttfreund et du peintre Frantisek Kupka avec des toiles, des affiches, des estampes. La seconde partie, quant à elle, est divisée en plusieurs sections dont la première est consacrée à l’art moderne tchèque avec des œuvres de Josef Vaclav Myslbec et d’Alfons Mucha. La seconde section évoque les mouvements du début du XXème avec des peinture abstraites de Kupka. Dans la troisième, vous y verrez des travaux du groupe «  Skupina42 » avec des peintures et dessins et la quatrième est dédiée aux artistes expérimentaux comme Jiri Valenta. Et dans la dernière, vous contemplerez des œuvres d’artistes internationaux.

  • Le musée national de la musique est organisé en deux parties. Au rez-de-chaussée, vous y verrez une présentation historique de la vie musicale en République Tchèque. Au premier étage, là vous aurez toute une présentation d’instruments anciens et contemporains avec des panneaux explicatifs comme par exemple un grand nombre de pianos à queue, carrés, pyramidaux, girafes, mais également des lyres, des clavecins différents

Pour conclure cette partie, je vais vous citer d’autres musées à visiter comme le musée du cubisme tchèque avec ses toiles et sculptures, des dessins et masques africains de ce courant, le musée Mucha dédié à l’artiste Alfons Mucha (peintures, sculptures, photos, dessins, objets personnels…), le musée du communisme avec sa statut de Lénine à l’entrée et qui retrace l’histoire du communisme en Tchécoslovaquie de 1921 à 1989.

Les espaces verts de Prague

  • Le jardin royal du Château de Prague situés au nord du château fut crée en 1540 sur d’anciens vignobles. Il avait pour objectif de servir de lieu de réception de plein air, et d’abriter des plantes exotiques. Durant votre ballade, vous y rencontrerez de nombreuses sculptures de style Renaissance et baroque, et des constructions. Parmi ces constructions, vous verrez le belvédère de la reine Anne de style renaissance italienne et qui servit de résidence d’été. Devant ce belvédère s’y trouve la fontaine chantante faite de bronze et dont la vasque est en cuivre. Plus à l’ouest, vous serez en présence d’un jardin de style anglais abritant arbres et arbustes tels que des charmes, des tilleuls, des hêtres et des érables, mais également d’un ensemble de sculptures baroques représentant des angelots chevauchant des lions couronnés. Sachez aussi ,que sous Rodolphe II s’y trouvait une ménagerie avec des animaux de toutes sortes (ours, lions, perroquets), une orangerie. Au sud du jardin, vous verrez la salle de l’ancien jeu de paume datant de 1560, qui accueillit les premières tulipes venant de Constantinople, et qui furent amenées aux Pays-Bas ensuite. Enfin ce jardin vous offre de très jolies vue sur le château et ses fortifications.

  • Les jardins sous le château sont de style baroque. Nous pouvons dire, qu’ils sont le prolongement du jardin royal. Ils sont organisés en terrasse et vont ainsi jusqu’au château. Ils sont au nombre de cinq, le jardin Ledeburg est le plus impressionnant et, qui possède une sala terrena ( grande pièce reliant le jardin à l’escalier et vestibule d’un palais) ornée de fresques, d’une fontaine d’Hercule et ses escaliers raides débouchent sur une tour. Le petit jardin Palffy abrite des plantes utilitaires, des arbres fruitiers, des herbes et des épices. Ensuite le grand jardin Palffy a une utilité plutôt ornementale avec des arbustes décoratifs. Le quatrième jardin est le jardin Kolowrat, qui à son entrée possède une grille décorée, et qui abrite surtout des arbres fruitiers. Enfin, le jardin Fürstenberg, quant à lui a un escalier central, qui relie les terrasses entre elles et qui vous amènera jusqu’à un belvédère pour une vue panoramique des alentours. Au centre de ce jardin s’y trouve des orangeries. N’hésitez pas à vos y rendre, vous trouverez calme et vous pourrez profiter de magnifiques vue sur Prague

  • Le jardin Vrtba est l’un des plus sublimes jardins baroques de la ville. Pour y pénétrer, vous passerez sous une arche ornée d’une sculpture d’Hercule. Ce jardin baroque en terrasse fut crée entre 1715 et 1720. Dans la partie inférieure, vous verrez une salla terrana dont les murs vous relate une scène des ruines antiques envahies par la végétation et où Bacchus, Vénus et Cérès y font la fête. Mais également vous y apercevrez un bassin orné et une volière. Les différentes terrasses sont aménagées en trompe l’œil avec des escaliers, des parterres de fleurs et des sculptures des dieux de l’Olympe. Allez jusqu’à la gloriette, qui surplombe le jardin et vous pourrez y contempler le quartier de Mala Strana.

  • Le jardin Wallenstein fut crée en même temps que le palais au XVIIème siècle. Ce qui le caractérise, c’est qu’il est dominé par une grande allée de sculptures en bronze,qu’il possède une grotte artificielle et, que sa salla terrana est impressionnante avec ses trois arcades gigantesques. Cette dernière voit ses murs décorés de fresques relatant des scènes mythologiques encadrées par des arabesques, des anges, des guirlandes de fleurs. Le jardin en lui même est composé de fontaines, de buis taillés, et une série de sculptures. Enfin, vous y verrez un mur de stalactites artificielles où s’y dissimulent des masques grimaçants, des serpents, des hiboux entre autre. Au bout du jardin, vous y trouverez, l’ancien centre équestre, qui est désormais une galerie d’art avec des expositions temporaires de la galerie Nationale.

Il ne me reste plus, qu’à vous dire de passer un agréable séjour à Prague et de bien profiter de toutes ses richesses culturelles

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[an error occurred while processing this directive]